a-pas-de-loo

  • A lire : Pionnières et scandaleuses

    Et non ce n’est pas un livre de plus sur le féminisme mais plutôt sur le féminin ou comment l’histoire réécrite par les hommes oublie les femmes pionnières dans leur domaine. Clara Obligado nous dresse le portrait quarante femmes qui ont fait l'histoire, au mépris des conventions sociales. Passées à la postérité ou tombées dans l'oubli, leurs portraits dessinent l'Histoire au féminin. L’auteur Clara Obligado est argentine, exilée à Madrid depuis 1976, s’est attachée à nous faire (re)découvrir le destin de femmes qui ont du braver les interdits de leur époque, ont défrayé la chronique et l’ont parfois payé de leur vie.

    Clara Obligado a du faire des choix : les femmes qu’elle dépeint sont issues du monde occidental et elle fait la part belle aux 19è et 20è. Elle a aussi écarté les plus célèbres au profit de celles qui sont restées dans l’ombre de l’histoire, ce qui nous promet peut-être un 2è tome, je l’espère en tout cas car à sa lecture vivante et intelligente on apprend beaucoup.

    Pourquoi a-t-on oublié Rosalind Franklin qui a beaucoup fait progressé les recherches sur l’ADN, Lady Byron à l’origine du langage informatique ou encore Lady Montagu qui découvrit le vaccin contre la variole ? Clara Obligado fait revivre des femmes éprises de justice sociale et de liberté comme Rosa Luxembourg, Lou-Andréas Salomé, Olympe de Gouges ou Milena Jesenskà pour ne citer qu’elles et qui toutes ont en commun un grand courage et une force de caractère qui leur ont permis d’aller jusqu’au bout de leur démarche quitte à faire scandale et se retrouver parfois au ban de la société.

    L’ouvrage s’ouvre et se termine sur deux portraits bouleversants (la poétesse Sappho et Azucena Villaflor, l’une des folles de mai, victime de la dictature argentine) qui résument bien la couleur du livre, souvent émouvant et tout en pudeur, une belle réussite.

    Pionnières et scandaleuses, Clara Obligado, Jean-Claude Lattès, 334 pages, 20€.

  • Retrospective à Paris : Sonia Rykiel

    L’expo

    Pour fêter les 40 ans de création de la reine de la maille, le Musée de la mode et du design lui offre une rétrospective. A voir ses créations, mais aussi des vidéos des défilés et des photos de ses vêtements mis en scène par les plus grands, de Sarah Moon à Dominique Isserman.

    Sonia Rykiel, Exhibition, du 20 novembre au 19 avril au Musée de la mode et du textile. 107, rue de Rivoli, métro: Palais Royal-Musée du Louvre. Du mardi au vendredi de 11 h à 18 h, sauf nocturne le jeudi jusqu’à 21 h, et les samedi et dimanche de 10 h à 18 h. 

    Où dormir?

    Mama Shelter

    Comme on ne peut pas toutes se payer le Crillon, dont la dernière restauration est signée Sonia Rykiel, on vous propose une alternative design qui vient d’ouvrir ses portes dans le 20e. Avec sa déco 100% délire signée Starck, cet hôtel a tout d’un grand spot, sauf les prix, hyperdoux.

    Pratique

    Mama Shelter, 109 rue de Bagnolet, tél. 0033 143 48 48 48. Dès 79 euros la nuit.

     

  • livre à découvrir : Pionnières et Scandaleuses

    Et non ce n’est pas un livre de plus sur le féminisme mais plutôt sur le féminin ou comment l’histoire réécrite par les hommes oublie les femmes pionnières dans leur domaine. Clara Obligado nous dresse le portrait quarante femmes qui ont fait l'histoire, au mépris des conventions sociales. Passées à la postérité ou tombées dans l'oubli, leurs portraits dessinent l'Histoire au féminin. L’auteur Clara Obligado est argentine, exilée à Madrid depuis 1976, s’est attachée à nous faire (re)découvrir le destin de femmes qui ont du braver les interdits de leur époque, ont défrayé la chronique et l’ont parfois payé de leur vie.

    Clara Obligado a du faire des choix : les femmes qu’elle dépeint sont issues du monde occidental et elle fait la part belle aux 19è et 20è. Elle a aussi écarté les plus célèbres au profit de celles qui sont restées dans l’ombre de l’histoire, ce qui nous promet peut-être un 2è tome, je l’espère en tout cas car à sa lecture vivante et intelligente on apprend beaucoup.

    Pourquoi a-t-on oublié Rosalind Franklin qui a beaucoup fait progressé les recherches sur l’ADN, Lady Byron à l’origine du langage informatique ou encore Lady Montagu qui découvrit le vaccin contre la variole ? Clara Obligado fait revivre des femmes éprises de justice sociale et de liberté comme Rosa Luxembourg, Lou-Andréas Salomé, Olympe de Gouges ou Milena Jesenskà pour ne citer qu’elles et qui toutes ont en commun un grand courage et une force de caractère qui leur ont permis d’aller jusqu’au bout de leur démarche quitte à faire scandale et se retrouver parfois au ban de la société.

    L’ouvrage s’ouvre et se termine sur deux portraits bouleversants (la poétesse Sappho et Azucena Villaflor, l’une des folles de mai, victime de la dictature argentine) qui résument bien la couleur du livre, souvent émouvant et tout en pudeur, une belle réussite.

    Pionnières et scandaleuses, Clara Obligado, Jean-Claude Lattès, 334 pages, 20€.

     

  • Escapade expo mode à Londres

     Londres - Expo

    L’expo

    Retour sur les 15 premières années de création du styliste anglais connu pour son amour des nouvelles matières. Ses pièces les plus dingues seront de la partie, dont deux robes, «Airborne», toute en LED et cristaux Swarovski, et» Before Minus Now», taillée dans un matériau employé dans l’aviation et qui change de forme sur télécommande.

    Pratique

    Hussein Chalayan Works 1994 – 2009. Du 21 janvier au 17 mai 2018. Design Museum, 28 Shad Thames. Tous les jours de 10 h à 5 h 45. Métro: London Bridge. www.designmuseum.org

    Où dormir?

    Stylotel

    Pour rester dans une ambiance technoïde, cet hôtel, niché dans un bâtiment ancien mais 100% futuriste à l’intérieur, est le bon spot. En prime, les prix sont doux pour la région – à deux minutes de la gare de Paddington et à 5 de Hyde Park.

    Pratique: Stylotel, 160-162 Sussex Gardens. Tél. 0044 20 77 23 10 26. Dès 89 livres la double.

     

  • Escapade expo mode à berlin

    L’expo Richard Avedon 

    C’est la première qui lui est consacrée depuis sa mort. Quelque 250 clichés retracent l’œuvre multiple de ce géant de la photo, de la mode au reportage en passant par le portrait. Tous ses clichés les plus mythiques sont présentés, dont celui du mannequin Dovima posant en robe haute couture entre deux éléphants, qui a inspiré toute une génération de photographes de mode.

    Pratique

    Richard Avedon, Photographies, 1946-2004. Martin-Gropius Bau, Berlin (jusqu’au 19 janvier). Du mercredi au lundi de 10 h à 20 h. Niederkirchnerstrasse 7. Tél. 0049 30 254 860. Potsdamer Platz ou Anhalter Bahnhof.

    Où dormir?

    Honigmond Garden Hotel

    Si vous cherchez un havre de paix en plein cœur de la capitale allemande, c’est l’endroit où poser vos valises. Installé dans une maison du XIXe siècle, cet établissement donne sur un joli jardin arborisé.

    Pratique

    Honigmond Garden Hotel, Invalidenstrasse 122. Tél. 0049 30 284 4557 7. Dès 109 euros la double.